Conversion, persécution, clandestinité dans l'Espagne moderne - Université Bordeaux Montaigne

Atelier de lecture

Conversion, persécution, clandestinité dans l'Espagne moderne

Intervenant : Vincent Parello

14h00 - 16h00    MLR 033

  • jeudi 26 janvier 2017  
  • jeudi 9 février 2017
  •  jeudi 23 février 2017
  • jeudi 16 mars 2017
  • jeudi 30 mars 2017

Les juifs, présents dans la péninsule ibérique depuis des temps immémoriaux, se sont convertis en masse au catholicisme principalement à trois périodes: lors des pogroms sévillans, castillans et aragonais de 1391; au début du XVe siècle, lors de la dispute théologique de Tortosa et des prédications antisémites du dominicain saint Vincent Ferrier; et en 1492, lors de l’expulsion générale des juifs des royaumes d’Espagne. Sous le règne des Rois Catholiques, les judéo-convers devaient représenter environ 300 000 personnes (5 à 6% de l’ensemble de la population espagnole) qui résidaient dans les grandes villes et les territoires appartenant aux seigneurs laïques et ecclésiastiques, notamment en Andalousie et dans les deux Castilles. La formidable ascension des chrétiens néophytes, sur qui en théorie ne pesaient plus les discriminations de leurs ancêtres juifs, a été ralentie par l’apparition des statuts de pureté de sang dans les années médianes du XVe siècle, et par l’instauration de l’Inquisition dans les années 1480.
Avec l’union de la couronne de Castille et du Portugal en 1580, nombre de judéo-convers portugais (marranes), descendants pour la plupart des juifs espagnols expulsés en 1492, sont venus s’installer en Espagne attirés par les perspectives commerciales et financières qu’offraient des villes comme Madrid ou Séville. L’Inquisition espagnole qui avait persécuté les judaïsants castillans à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle, s’en est pris alors aux marranes portugais, qui n’ont pas hésité à s’exiler en France ou en Hollande pour revenir officiellement au judaïsme. Spinoza et Montaigne appartiennent tous deux à cette communauté marrane portugaise.

Le marranisme a joué un rôle de tout premier plan dans l’Europe moderne:

1. En premier lieu, il a maintenu la négation juive du christianisme dans ces zones de l’Europe catholique où le judaïsme était interdit.

2. En second lieu, les groupes de judaïsants clandestins ainsi que les communautés juives auxquelles elles ont donné naissance, ont constitué dans l’Europe pré-industrielle une bourgeoisie commerciale et financière dont les solidarités supranationales, reposaient sur des liens à la fois familiaux, religieux et économiques.

3. Le marranisme a engendré des modes spécifiques de pensée, de posture individuelle face au monde, qui ont conduit plusieurs de ses membres à nier toute forme d’orthodoxie, aussi bien juive que chrétienne.

 Séance 1: Présentation générale des judéo-convers.

Séance 2: Les judéo-convers: aspects socio-économiques..

Séance 3: Les judéo-convers: aspects culturels.

Séance 4: Les judéo-convers et l’Inquisition.

Séance 5: Les judéo-convers: aspects religieux.

footer-script