Archéologie des sciences de l'écrit - Université Bordeaux Montaigne

Atelier de lecture

Archéologie des sciences de l'écrit : autour des œuvres de Robert Escarpit et de Robert Estivals

 Intervenant : Franck Cormerais

Séances de 17h30 à 19h30

  • mercredi 7 décembre 2016       MLR 033 - changement en salle des thèses !
  • mercredi 25 janvier 2017           MSHA - Salle Jean Borde
  • mercredi 22 février 2017            MLR 033
  • mercredi 22 mars 2017             MLR 033
  • mercredi 12 avril 2017               MLR 033

 

L’atelier sera consacré à l’étude de la galaxie des sciences de l’écrit telle qu’elle  fut  pensée et  développée à l’université de Bordeaux en partenariat avec l’Unesco, le CNL, l’association internationale  de  Bibliologie à partir des années 70. La somme de ce  travail fut rassemblée dans l’ouvrage  « Les  sciences de l’écrit, encyclopédie internationale de  Bibliologie » publié  en  1993.
Nous chercherons à préciser l’originalité d’une démarche collective qui trouve aujourd’hui un regain d’intérêt avec le tournant des Humanités Digitales. En effet une approche transdisciplinaire autour de l’écrit, dont il reste à faire l’histoire, peut servir à établir les bases épistémologiques d’une reconsidération des relations entre les sciences de la communication et de l’information,  les  SHS et les Humanités.  


Séance 1 -  7 décembre 2016

De la sociologie de la littérature à l’information : un tournant

En partant des travaux de Robert Escarpit relatifs à l’écrit et à la  littérarité, il s'agit de revenir sur les fondements disciplinaires, épistémologiques et techniques qui participent à la constitution des SIC notamment en faisant un focus sur l'importance des théories de l'information.


Séance 2  -  25 janvier 2017

L’écriture,  le document : introduction à la communicologie

Au travers l'étude des travaux de l'école de Bordeaux autour d'Escarpit, la séance cherche à étudier quels sont les fondements et les présupposés des sciences de l'écrit, notamment en interrogeant les théories actuelles autour du support, du signe et de la documentation.

Séance 3   -  22 février 2017

Bibliologie et  bibliométrie : Les dispositifs et l’opération de validation

En montrant l'influence des théories et des sciences qui se proposent de mesurer et d'évaluer le livre et l'information, cette séance cherche à mieux comprendre l'influence des travaux issus d'Otlet ainsi que réflexions d'Escarpit, de d'Estivals et de Meyriat pour comprendre les dispositifs de circulation, de médiation et de transfert de l'information.

Séance  4  -  22 mars 2017   

La schématique et l’organisation des connaissances

La séance reviendra particulièrement sur les travaux de Robert d'Estivals et de Jean Meyriat pour interroger les modes d'organisation et de représentation des connaissances (de l'arbre, du réseau au labyrinthe).

Séance 5  - 12 avril 2017    

Les technologies digitales  à l’épreuve du langage  : du  glyphe au graphe.

La séance conclusive se propose de remettre en perspective les théories de l'école de Bordeaux pour mieux saisir le rôle actuel des SIC et notamment de l'université Bordeaux Montaigne dans une réflexion renouvelée par les humanités digitales et la nécessité de repenser une épistémologie des nouvelles représentations cartographiques des informations et des données.

Pour chaque séance, un chercheur de Bordeaux introduira l’invité (25’)  et  le corpus qui sera choisi  en amont afin de problématiser la séance.

footer-script