Une nouvelle lecture du règlement de Lella Drebblia : vers une compréhension des grandes inscriptions agraires d’Afrique - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Une nouvelle lecture du règlement de Lella Drebblia

Vers une compréhension des grandes inscriptions agraires d’Afrique

Hernán González Bordas, Docteur en histoire ancienne - Post-doctorant du LabEx

Jeudi 6 octobre 2016

La découverte en 1999 de l’inscription de Lella Drebblia (AE, 2001, 2083,Dougga, Tunisie) constitue un témoignage des règlements agraires des domaines impériaux qui n’a pas encore été exploité en profondeur. L’analyse que nous menons sur cette inscription apporte de nouvelles données concernant, entre autres, la communication entre les procurateurs et l’organisation des habitants des domaines impériaux en même temps qu’elle nous fait connaître de nouveaux acteurs.

Elle sert aussi à mieux comprendre le sermo procuratorum en ouvrant de nouvelles pistes de recherche et en écartant des hypothèses admises jusqu’à ce jour, comme la présence de la lex Manciana dans ce règlement. La compréhension des autres inscriptions contenant le sermo procuratorum, celles d’Aïn el Djemala et d’Aïn Wassel, a été améliorée, autant dans leur texte que dans leurs dimensions.

Informations pratiques

Séminaire d'Ausonius
Jeudi 6 octobre 2016 à partir de 18h
Salle Pierre Paris de la Maison de l'archéologie
Université Bordeaux Montaigne

Planning des séminaires d'Ausonius 2016/17

À lire également

Hernán González Bordas primé par l’initiative d’excellence 2016

Pour la deuxième fois depuis sa création, un Prix de thèse de l’Idex Bordeaux est accordé à un docteur issu de l’école doctorale Montaigne Humanités. Hernán González Bordas, jeune docteur en histoire ancienne, a été récompensé par le Prix spécial du jury international IDEX 2016 pour sa thèse sur « Les inscriptions latines de la Régence de Tunis à travers le témoignage de Francisco Ximenez ». Lire l'article

 

footer-script