"Systèmes déplacés" présentation des recherches de 2 doctorantes - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Exposition

"Systèmes déplacés" présentation des recherches de 2 doctorantes

Cette carte blanche aux doctorants, sur une invitation de Pierre Baumann (pierre.baumann @ u-bordeaux-montaigne.fr), permet aux jeunes chercheurs en Arts de présenter leurs objets et méthodes de recherche.

Du 22 au 26 janvier 2018, salle d’exposition Alban Denuit de la Maison Des Arts.

Quand l’espace de travail devient lieu de passages et d’échanges, les deux systèmes d’Anne Wambergue et de Chloé Bappel se rencontrent dans un espace-temps éphémère où les éléments de l’expérience (lexiques, inventaires, ouvrages, références, objets et matières) se partagent, se placent et se déplacent.

Chloé Bappel

Survivance des gestes et territoire de transmission

Que se passe-t-il lorsque l’on apprend ? La formule concerne à la fois l’initiateur et l’initié. La création est liée à l’apprentissage. Chaque geste transmis ou reçu est authentique. Objets, pratiques, langues vernaculaires, ces matières et ces manières sont vouées à tomber en désuétude en même temps que disparaissent leurs détenteurs. Tester leur survivance, observer, faire, refaire et montrer les gestes de ces anciens constitue le premier moteur de ces recherches.

Anne Wambergue

Brouillons, modèles, prototypes

Les objets intermédiaires désignent une catégorie d’objets éphémères et transitoires, crées ou collectés, qui marquent les étapes d’un processus et matérialisent des idées. Ils aident à faire avancer (D. Vinck).
Les brouillons, les modèles et les prototypes en font partie, ils se construisent en fonction d’un usage spécifique et au croisement de différentes disciplines.Ici ils s’exposent et se manipulent comme la matière première d’une recherche en cours.

footer-script