Regards croisés sur des pratiques du français en Algérie : corpus, cadres théoriques et méthodologiques - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Journée d'études

Regards croisés sur des pratiques du français en Algérie : corpus, cadres théoriques et méthodologiques

En organisant une journée d’étude consacrée aux sujets de recherche des doctorants de l’Université d’Alger 2, l’équipe du CELFA propose aux chercheurs en thèse un cadre de réflexion et d’échange autour de leurs travaux.

Le 9 novembre 2018 à 8h, salle des actes. Télécharger le programme.

Même si les objets de recherche concernent les pratiques langagières du français sont étendues aux discours politique, médiatique et littéraire, le plus important en revanche est que tous les corpus d’étude posent les jalons d’une réflexion sur les usages du français dans des contextes de plurilinguisme en Algérie.
C’est ainsi que les échanges, qui vont nourrir la réflexion au cours de cette journée d’étude, porteront essentiellement sur la mise en œuvre d’un cadre théorique et méthodologique adapté à l’étude de productions verbales recueillies dans des situations sociolinguistiques où le français est en contact avec d’autres langues en Algérie.

Organisation : Fatima Khelef, Rafael Lucas, Zeineb Guessoum (Université Bordeaux Montaigne) et Nadia Grine (Université d’Alger 2).

Le CELFA est l’un des centres les plus anciens de l’Université Bordeaux Montaigne. En 1969, les professeurs Guy Turbet-Delof, Michel Hausser et Jack Corzani ont en effet fondé le CELMA (Centre d’Etudes Littéraires Maghrébines, Africaines et Antillaises) lequel s’est tranformé en 1993 en CELFA (Centre d’Etudes Littéraires et linguistiques Francophones et Africaines). Il est aujourd’hui dirigé par le professeur Alpha Barry.

footer-script