Monastères et réseaux monastiques en Saintonge - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Monastères et réseaux monastiques en Saintonge

Christian Gensbeitel (christian.gensbeitel @ u-bordeaux-montaigne.fr), maître de conférences en histoire de l’art médiéval (UMR IRAMAT-CRP2A) est le coordinateur scientifique du 177e congrès archéologique de France qui se déroulera du jeudi 7 au lundi 11 juin 2018 avec pour thème "Monastères et réseaux monastiques en Saintonge".

Le congrès de 2018 revient en Charente-Maritime pour la première fois depuis 1956 et dix ans après un week-end Ville d’art consacré aux églises romanes du département. Si certains édifices visités il y a dix ans figurent dans le programme, notre vision en est largement renouvelée par des études archéologiques récentes qui ont pu s’attacher à certains d’entre eux et par la thématique proposée pour cette édition du congrès.

Télécharger le programme

L’approche des monastères et des réseaux monastiques médiévaux de la Saintonge permettra d’élargir la découverte aux espaces de vie des moines, moniales et chanoines ou de ceux qui en dépendaient, tels les chevaliers du château de Broue.
Les bâtiments fonctionnels et la topographie des sites seront largement abordés sans négliger toutes les mutations stylistiques auxquelles ses constructions ont été soumises jusqu’à leur abandon parfois et à leur renaissance récente pour beaucoup.

La Société Française d’Archéologie (SFA), créée en 1834 pour encourager au plan national l’étude et la publication des travaux scientifiques concernant les édifices anciens, a statutairement la charge d’organiser chaque année le Congrès archéologique de France.
Privilégiant le débat entre historiens de l’architecture, archéologues, architectes et amateurs éclairés, les congrès sont des occasions de contact sur le terrain et de confrontation des idées entre responsables, amateurs et spécialistes, contribuant ainsi efficacement à la connaissance et à la sauvegarde des monuments.

footer-script