Les gauches face au national-socialisme dans l’Europe francophone et germanophone (1919-1949) - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Les gauches face au national-socialisme dans l’Europe francophone et germanophone (1919-1949)

En fonction de l’arrière-plan historique propre à l’Europe francophone et germanophone (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Suisse), il s’agit de dresser dans une perspective systématique, analytique et comparatiste, une typologie des discours et des savoirs produits sur le national-socialisme comme mouvement, comme parti, comme système idéologique et comme instrument de pouvoir et de répression au fur et à mesure de son évolution.

On s’appuiera à cet effet sur des sources imprimées publiées entre 1919 et 1949, journaux et revues, représentatifs de la presse d’opinion et de la presse culturelle, monographies, essais, récits de voyage, reportages et études savantes.
Les recherches entreprises combineront une triple approche chronologique, thématique et spatiale.

Les 13 et 14 octobre 2016, auditorium des archives départementales de la Gironde. Télécharger le programme. Les communications se feront en français ou en allemand.
Contact
Nicolas Patin (nicolas.patin @ u-bordeaux-montaigne.fr)
Dominique Pinsolle (dominique.pinsolle @ u-bordeaux-montaigne.fr)

Le projet
Le projet de recherche Confrontations au national-socialisme (CNS) s’inscrit dans la continuité des programmes relatifs à l’histoire des intellectuels ainsi qu’à la presse francophone et germanophone développés depuis les années 1990 par le Centre d’ Études Germaniques Interculturelles de Lorraine (CEGIL).
L’objet du projet est l’étude de la manière dont, lors de son émergence, pendant sa présence au pouvoir et immédiatement après sa chute, le national-socialisme comme corpus idéologique et comme régime politique a été perçu et interprété par ceux qui en ont été les observateurs (journalistes, intellectuels, universitaires, experts).

footer-script