Le péril et la promesse. Naufrages et îles désertes en littérature - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Le péril et la promesse. Naufrages et îles désertes en littérature

Dès les premières grandes navigations, les naufrages nourrissent l'imaginaire des littératures européennes. Abondent les histoires de délaissement sur des îles hostiles, de réclusion sur des rivages déserts et de survie solitaire, loin de la civilisation, dans un dénuement complet.

Conférence de Jean-Paul Engélibert (jean-paul.engelibert @ u-bordeaux-montaigne.fr), professeur de littérature comparée, mardi 4 avril 2017 à 18h au musée d'Aquitaine, dans le cadre de l'exposition Tromelin, l'île des esclaves oubliés, jusqu'au 30 avril 2017 au musée d'Aquitaine.

Relations de voyage, romans et nouvelles parent le naufrage de significations morales et religieuses. Peu à peu s'élabore le mythe de naufragés misérables, mais courageux dans l'adversité et contribuant, malgré tous les obstacles, à apporter la civilisation aux confins du monde connu.
Nous étudierons comment ce mythe, de la Renaissance à Robinson Crusoé (1719), a reposé sur une double vision de l'île déserte, à la fois territoire de la désolation et promesse de salut.


footer-script