Le campus : témoignages épigraphiques et archéologiques d'un espace public de la ville romaine - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Le campus : témoignages épigraphiques et archéologiques d'un espace public de la ville romaine

Aldo Borlenghi, Maître de conférences en archéologie et histoire de l’art du monde romain – Université Lumière Lyon 2

Le campus constitue à l’époque romaine un complexe public, qui a un caractère ludique et athlétique: il est principalement destiné à l’entraînement physique et aux exercices «militaires» des iuvenes, mais au temps libre des tous les citoyens aussi. Les témoignages épigraphiques et archéologiques, comprises entre l’époque tarde-républicaine et impériale, donnent l’image d’une installation architectonique essentielle, placée à l’extérieur de l’enceinte urbaine: c’est une vaste esplanade délimitée par un mur e dotée d’autres structures, comme une porticus et une piscina. Le campus se retrouve dans les municipia, les coloniae et autres typologies d’agglomérations de l’Italie et des provinces occidentales de l’Empire: sa réalisation peut voir l’intervention de la Maison impériale, des magistrats locaux ou des évergètes privés. L’archétype idéologique de chaque campus est le Champ de Mars à Rome, mais il est peut-être possible de reconnaître spécifiquement dans les Saepta son modèle typologique.

Planning des séminaires Ausonius

footer-script