L'Espagne post-15M - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

L'Espagne post-15M

En mai 2011, dans un contexte de sévère crise économique mondiale (la crise des subprimes) et nationale (éclatement de la bulle immobilière), les places des grandes villes espagnoles ont été occupées pendant plusieurs semaines, donnant lieu au plus vaste mouvement citoyen connu depuis les premières années de la transition démocratique (1975-77).

Journée d'étude organisée à l’École Normale Supérieur (rue d'Ulm à Paris) le 6 octobre 2017, par Isabelle Touton (isabelle.touton @ u-bordeaux-montaigne.fr), maître de conférences en espagnol (équipe de recherche AMERIBER) et Félix Terrones (Ecla, ENS-Ulm).

Les citoyen·ne·s mobilisé·e·s exigeaient, entre autres, davantage de démocratie (Democracia ya), des relations sociales horizontales et exemptes de domination masculine, la fin de la corruption et de la collusion entre pouvoir politique et financier, une attention aux soins (cuidados) et aux problématiques écologiques.
Il s’agissait de l’apparition sur la scène publique du mouvement des Indignados (2011) qui a beaucoup changé la vie sociale et l’activité politique espagnoles et ce dans de multiples registres.

footer-script