Exprimer ses émotions dans les langues d’Asie du sud-est : l’exemple des psycho-collocations du birman - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Exprimer ses émotions dans les langues d’Asie du sud-est : l’exemple des psycho-collocations du birman

Cette séance du séminaire de linguistique organisé par l'équipe de recherche CLLE-ERSSàB aura lieu jeudi 22 mars 2018 en salle A 005 de 15h30 à 17h30 et Alice Vittrant de l'université aix-marseille y présentera son exposé.

Résumé

Dans notre intervention, nous présenterons les expressifs du birman, langue tibéto-birmane d’Asie du Sud-est parlée par environ 50 M de locuteurs. Plus exactement, nous décrirons en détail les psycho-collocations du birman, ces expressions décrivant des sentiments ou des états psychologiques, et faisant explicitement référence à une partie du corps ou un organe comme étant le siège d’une émotion (ou d’un état psychologique) (Matisoff 1986).
En birman, comme dans la majorité des langues d’Asie du Sud-est, ces expressions polymorphémiques sont composées de verbes d’états (adjectifs) d’usage fréquent comme "bon, clair, chaud, petit, grand..." et de termes renvoyant à un organe comme "ventre", ou "foie", ou à un phénomène psychologique comme "esprit, cœur". Elles ont généralement un comportement morpho-syntaxique particulier, le statut du nom d’organe oscillant entre argument du verbe et nom-incorporé.

footer-script