Expériences de l'histoire, poétiques de la mémoire et forme de l'action poétique - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Expériences de l'histoire, poétiques de la mémoire et forme de l'action poétique

Cette journée d’études est organisée autour des deux programmes de littérature comparée pour la préparation du concours de l’agrégation de lettres modernes 2018, vendredi 19 janvier 2018, salle Jean Borde de la MSHA. Télécharger le programme.

"Expériences de l’histoire, poétiques de la mémoire"
"Formes de l’action poétique"

Enjeux

Première partie (matin)

"On n'écrit [...] jamais quelque chose qui s'est passé avant le travail d'écrire, mais bien ce qui se produit [...] au cours de ce travail", écrit Claude Simon : la matière historique de romans qui racontent la colonisation, la guerre et généralement les violences du XXe siècle ne se dévoile donc, à l'écrit, qu'à travers un processus mémoriel qui se traduit dans une écriture.
Les enjeux d'une poétique de la mémoire sont-ils d'accéder à une vérité de l'histoire qui ne soit pas celle des discours officiels, des manuels et des mythes ?

Deuxième partie (après-midi)

Le poète refuse de porter les masques qu’on lui tend : celui du poète engagé (Char), celui du chantre de la nation palestinienne (Darwich), celui de poète populaire et pittoresque (Lorca). Seul le poème est lieu de l’événement, seule l’image a un rayon d’action, et la métaphore est le seul lit dans lequel les "vieux ennemis" peuvent espérer devenir "loyaux adversaires".

Contacts
Jean-Paul Engelibert (jean-paul.engelibert @ u-bordeaux-montaigne.fr) et Céline Barral (celine.barral @ u-bordeaux-montaigne.fr)

footer-script