Cynisme et stoïcisme : héritages et ruptures dans la pensée de la nature et de la vertu - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Cynisme et stoïcisme : héritages et ruptures dans la pensée de la nature et de la vertu

Le stoïcisme a toujours eu un rapport ambigu avec le cynisme. Zénon a été le disciple de Cratès et aurait écrit une République inspirée de la pensée cynique. Les détracteurs du stoïcisme ont souvent insisté sur ce point. Or, si l'impudence cynique peut poser problème aux philosophes stoïciens, la pensée de la vertu comme compréhension de la nature est essentielle aux deux écoles. Dans quelle mesure, dès lors, pouvons-nous parler d'un héritage ? Quelle originalité les Stoïciens ont-ils apportée à la pensée fondatrice cynique ? Inversement, est-il facile de comprendre de façon authentique le cynisme quand les témoignages principaux le lisent à travers le stoïcisme ?

Colloque organisé par SPH - sciences, philosophie, humanité - EA 4574

Mercredi 5 et jeudi 6 avril 201
Salle des actes - Université Bordeaux Montaigne
Télécharger le programme

Organisateurs
Marion Bourbon (Marion.Bourbon @ u-bordeaux-montaigne.fr), ATER département de philosophie - SPH, Université Bordeaux Montaigne
Julien Decker (julien.decker @ u-bordeaux-montaigne.fr), doctorant en philosophie - SPH, Université Bordeaux Montaigne
Olivier D’Jeranian - GRAMATA, Université Paris 1

footer-script