Routiers et mercenaires à la fin du Moyen Âge - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Routiers et mercenaires pendant la guerre de Cent ans

Les routiers ne sont pas des guerriers « à part » mais des soldats professionnels alternant, au gré des circonstances, participation soldée à des armées princières et opérations pour leur propre compte, avec les mêmes méthodes de combat et les mêmes contraintes logistiques. Ils appartiennent à l’envers du décor dans cette phase de la construction de l’État moderne et ne disparaissent qu’avec l’apparition d’armées professionnelles permanentes. La plupart de leurs chefs sont issus de l’aristocratie et se conforment à leur manière aux usages brutaux plus que courtois de la chevalerie ; les études menées ont permis aussi d’approcher ceux qui font nombre, des hommes issus de milieux plus populaires et que l’on connaît en général très mal. Le colloque a également mis en lumière les formes de résistance des populations qui ne subissent pas toujours passivement les violences et déprédations des pillards.

Toutes les infos sur cette parution Ausonius Éditions

footer-script