Ecotourisme - N°7 de la revue Elohi-Peuples indigènes et environnement - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Publications

Ecotourisme - N°7 de la revue Elohi-Peuples indigènes et environnement

L’écotourisme, comme ensemble de formes alternatives de tourisme, n’est pas un domaine véritablement stabilisé. L’intérêt qui lui est porté est relativement récent. Il fait l’objet de nombreux travaux depuis les années 1990. De plus, il s’inscrit dans un secteur d’activité dont le taux de croissance est considéré comme très élevé, donc stratégique.

De ce fait, le concept même d’écotourisme donne lieu à diverses interprétations et divers usages.
Cependant, il implique, souvent, une relation avec des peuples indigènes.
Et, pris dans son sens le plus restreint, l’écotourisme semble être l’expression des scrupules et de l’imaginaire des pays "avancés", puisqu’il est pensé comme une démarche animée par des intentions de conservation et de solidarité voire, du côté des groupes dominants au sein des pays concernés (notamment les autorités publiques), comme un moyen de développement économique et d’intégration nationale.
Quant à savoir ce qu’en font, comme sujets éventuels de la démarche touristique, les populations directement objet des visites, comme le montrent les études réunies, le bilan qui en est tiré est plutôt contrasté, et même sceptique.

Elohi – Peuples indigènes et environnement est une revue semestrielle dont l’objet d’étude est le rapport particulier que les peuples indigènes, de par la planète, entretiennent avec leur environnement, et les représentations qu’ils s’en font. Afin d’appréhender cet objet dans sa globalité, Elohi se place résolument dans une perspective internationale et pluridisciplinaire, et accueille des contributions en français, en anglais et en espagnol.

Ouvrage collectif paru aux Presses universitaires de Bordeaux (PUB).

footer-script