Relier, délier les langues. Formes et défis linguistiques de l’écriture épistolaire. - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Relier, délier les langues. Formes et défis linguistiques de l’écriture épistolaire.

Consacré aux formes, aux normes et aux défis linguistiques de la communication épistolaire dans l’espace roman (latin et langues vernaculaires), ce colloque interdisciplinaire se propose d’analyser les échanges écrits - non exclusivement de nature littéraire - dans des sources qui vont du Moyen Âge à la période pré-moderne.

Jeudi 19 mai 2016 à l'Institut Cervantès et vendredi 20 mai 2016 salle Jean Borde de la MSHA. Télécharger le programme.

Médium de l’interaction à distance, la lettre supplée l’impossibilité de l’échange oral par la profusion de la parole écrite, elle délie la langue, invite à l’épanchement de l’amitié et des sentiments, peut donner lieu aussi à une accumulation de divagations et de réflexions morales (devenant alors traité) ou, selon les cas, à l’enregistrement oisif et amusé de potins et de bavardages.
Dialogue inter absentes, la lettre assure un lien social, intellectuel, politique, contribuant à la civilisation des mœurs. Elle s’impose aussi à l’attention des chercheurs pour les choix linguistiques, rhétoriques et stylistiques qui incombent aux épistoliers ou pour les multiples possibilités de croisement et d’hybridation entre l’écriture épistolaire et les autres formes littéraires (poésie, narration autobiographique ou fictionnelle, prose didactique, etc.).
Des pratiques aux modèles, des correspondances aux livres de lettres, les analyses proposées mettront en valeur les enjeux linguistiques ou littéraires associés à la communication épistolaire.

Organisation
Cristina Panzera (cristina.panzera @ u-bordeaux-montaigne.fr) et Agathe Sultan (agathe.sultan @ u-bordeaux-montaigne.fr) (équipe de recherche CLARE), Elvezio Canonica (elvezio.canonica @ u-bordeaux-montaigne.fr) (équipe de recherche AMERIBER)

footer-script