Lumières et républiques. Entre crises et renouvellement - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Lumières et républiques. Entre crises et renouvellement

Les recherches sur le républicanisme connaissent en France, depuis quelques années déjà, dans le sillage du renouveau anglo-saxon, un regain d’intensité.

S’inscrivant dans cette dynamique, ce colloque international se propose d’interroger l’évolution complexe du modèle républicain dans la période où il est souvent présenté comme le plus porteur d’avenir, et où il est exposé en même temps à de nombreuses remises en question : le siècle des Lumières.

Les 9,10,11 juin 2016, à la MSHA (Salle Jean Borde) et Maison de la Recherche. Télécharger le programme. Organisation équipe de recherche SPH.

Les Lumières se révèlent bien comme un moment de profondes mutations, voire de crise de l’idée et des pratiques républicaines. Les Républiques urbaines traversent des crises internes alors que s’engage un débat sur leurs forces et faiblesses comparées aux monarchies éclairées et stables. Les philosophes conçoivent des modèles nouveaux, à l’échelle d’un État, s’opposant à la monarchie absolue. La logique traditionnelle du devoir commence à voir sa primauté discutée par la logique nouvelle du droit. Les voies de l’émancipation privilégient un paradigme de plus en plus pacifique et laissent émerger l’idée républicaine éducatrice et démocratique du citoyen éclairé.
C’est donc le modèle républicain toujours en train de se réformer au plan conceptuel comme au plan empirique que nous proposons d’examiner ici, pour voir en quoi il ouvre sur la modernité

Vendredi 10 juin 2016 à 18h
Conférence de Anne Marie Cocula, présidente honoraire de l'Université Bordeaux Montaigne, "Un moment républicain à Bordeaux : l‘année de l’Ormée" (1652-1653)

footer-script