Séminaire "actualités de l'histoire de l'architecture XVIe - XXIe siècles" - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Séminaire "actualités de l'histoire de l'architecture XVIe - XXIe siècles"

L'architecte Pei avec ses prototypes. Source : R. Legault

Fruit d’un partenariat entre l’Université Bordeaux Montaigne et l’École d’architecture de Bordeaux (ENSAP-Bx), ce séminaire - inscrit au programme de l’école doctorale Montaigne-Humanités et soutenu par le centre François-Georges Pariset- s’articule autour d’une série d’invitations de chercheurs, historiens et architectes français et étrangers reconnus, dont les contributions récentes(ouvrages, expositions, œuvres architecturales..) enrichissent la construction de l’histoire de l’architecture .

Le séminaire est organisé par Gilles Ragot, professeur, histoire de l'art contemporain, et Emilie d'Orgeix, maître de conférences, histoire de l'art moderne au département d'Histoire de l'art et Archéologie de l'Université Bordeaux Montaigne.

Au-delà du béton brut : Rudolph, Pei, Kahn et la matérialisation du matériau

Conférence de Réjean Legault, professeur à l'Ecole de design de l'université du Québec à Montréal (UQAM)

Le mardi 9 février 2016, 18h - 19h30
Arc-en-Rêve (salle des communications)

 

"Travaillant depuis plusieurs années sur la question des rapports entre matériau et modernité architecturale, j’ai été amené à étudier plusieurs bâtiments emblématiques de l’architecture Américaine des années soixante. Fondées sur l’analyse attentive des archives et des objets bâtis, ces études examinaient la façon dont leurs concepteurs ont négocié le passage du béton figuré à sa réalisation matérielle, en une séquence que j’ai appelé « la matérialisation des matériaux ».

Empruntant aux travaux qui replacent le matériau et le « faire » au centre de la réflexion théorique en art et en anthropologie, la conférence propose une relecture de mes essais sur Paul Rudolph, I.M. Pei et Louis Kahn, ainsi qu’un retour sur leur inspiration première : le béton brut de Le Corbusier. Ce nouvel éclairage invite à penser que la production des formes matérielles découle d’une véritable lutte entre l’architecte et la matière, en un processus où se manifeste « l’indiscipline du matériau ». La conférence vise ainsi à jeter un autre regard sur le travail créatif de l’architecte, et le processus de concrétisation de l’objet architectural. "

Coordination et contact : Emilie d'Orgeix
(emilie.dorgeix @ u-bordeaux-montaigne.fr)
Télécharger le programme (pdf)

footer-script