De la liberté d’aimer les films y compris de mauvais goût - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Rencontre

De la liberté d’aimer les films y compris de mauvais goût

L'université reçoit Laurent Jullier, dans le cadre du séminaire "liberté et cinéma" qui a pour objet de confronter la liberté et le cinéma c’est-à-dire d’étudier aussi bien les mises en récit de la liberté et de ses contradictions, que les systèmes de contraintes liés à la nature antinomique du cinéma, aux transformations techniques, aux représentations communes et aux nouvelles pratiques médiatiques.

La séance se déroulera de 16h00 à 19h00 au “Studio“, salle H017, mardi 9 février 2016

Organisation
Yann Kilborne, responsable du master Création, production, images

Au sujet Laurent Jullier

Laurent Jullier est professeur d’études cinématographiques à l’IECA (Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel) de l’Université de Lorraine, directeur de recherches à l’IRCAV (Institut de Recherches sur le Cinéma et l’Audiovisuel) de la Sorbonne Nouvelle, et membre d’ARTHEMIS (Advanced Research Team on the History and Epistemology of Film and Moving Image Study, Concordia University, Montréal).
Cinéphile depuis son plus jeune âge, mais pas dans le sens où la cinéphilie française orthodoxe entend ce mot, il a conservé son goût pour les films "courants", qu’il prend volontiers comme objets d’étude, souvent en collaborant avec des chercheurs venus d’autres disciplines (sociologie, philosophie…). Il s’occupe d’ailleurs avec Eric Dufour et Julien Servois de la collection "Philosophie et cinéma" chez Vrin.

footer-script