Les ambiguïtés des féministes japonaises dans l'élaboration d'une "nouvelle morale sexuelle" - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Les ambiguïtés des féministes japonaises dans l'élaboration d'une "nouvelle morale sexuelle"

Cette journée d'études aura pour but de mettre en évidence la contribution originale, parfois ambiguë, des mobilisations féministes de la seconde vague du féminisme au Japon dans la configuration d’une "morale sexuelle contemporaine".

  • Peut-on parler de règles d’une "morale féministe contemporaine " ?
  • Quels discours et idéologies sont adoptés, quelles alliances sont conclues ou rompues ?
  • Quelles contingences historiques et culturelles peuvent influer la vision morale féministe, sur ce que le féminisme doit être ?
  • Quelle morale sexuelle les féministes japonaises ont voulu promouvoir et dans quelle mesure est-elle tributaire de son histoire ?
  • Comment évolue-t-elle dans ses manifestations concrètes et artistiques ?

Vendredi 8 avril 2016 à 13h30, salle B 109

Tout au long du XXe siècle les questions prétendument privées n’ont cessé d’être l’objet de débats et de politiques publiques, en particulier en matière sexuelle et reproductive, dans des contextes sociaux et politiques travaillés par des politiques expansionnistes dans la première moitié du siècle, puis de démocratisation de la société par la suite.

Les féministes ont cherché à participer à ce débat et leurs voix n’ont cessé de résonner dans la reconfiguration des normes d’une "bonne sexualité" : premiers débats sur la prostitution réglementée par l’État, sur les conditions des mères célibataires, luttes des féministes de la deuxième vague pour l’autonomie sexuelle des femmes grâce au contrôle des naissances, de la liberté de la contraception et de l’avortement.

Organisation : Christine Lévy (christine.levy @ u-bordeaux-montaigne.fr)

footer-script