Le discours de l’avant-garde chez Roberto Bolaño : politiques du désir artistique - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Le discours de l’avant-garde chez Roberto Bolaño : politiques du désir artistique

Dans le cadre des séminaires "Puissances de l’Oubli" organisés par le GRIAL (Groupe Interdisciplinaire d'Analyse Littérale), Pablo Virguette (doctorant, GRIAL - Université Bordeaux Montaigne) donnera une conférence en espagnol sur le thème de "Le discours de l’avant-garde chez Roberto Bolaño : politiques du désir artistique".

Vendredi 15 avril 2016 à 14h en salle H 113

Résumé

L’écrivain chilien Roberto Bolaño exprime dans ses textes un intérêt particulier pour l’avant-garde. Dans son roman Los detectives salvajes, l’auteur met en avant la problématique de l’identité de l’artiste et son positionnement face à l’acte de création.
L’avant-garde se caractérise par son attitude d’engagement politique et de rupture face à la tradition. Le texte de Bolaño tente d’imaginer un mouvement de poètes dans le Mexique des années 1970 inspiré de ce courant.
Dans ce contexte, leur discours révèle moins une réflexion théorique qu’une praxis, que  nous allons étudier en deux volets :

  • en premier lieu, une forme déterminée d’interpréter le monde (spécialement une forme de percevoir l’art).
  • en deuxième lieu, un besoin d’échapper à cette interprétation, pour éviter son épuisement par " surexploitation".

Cette oscillation montre de façon métaphorique la difficulté pour l’artiste contemporain de construire son identité. L’analyse proposée tente d’expliquer le fonctionnement des stratégies discursives de ces artistes fictifs.

Coordination et contact : Frédéric Bravo (frederic.bravo @ u-bordeaux-montaigne.fr)

footer-script