Exposition - Fumel, une terre de feu, des hommes de fer - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Exposition

Exposition - Fumel, une terre de feu, des hommes de fer

À travers des documents d’archives, des échantillons géologiques et du mobilier en fonte et en argile provenant de l’usine métallurgique de Fumel et de la briqueterie de Monsempron-Libos, l’exposition permet de retracer la trajectoire industrielle de la région fuméloise (Lot-et-Garonne) à partir du Moyen Âge jusqu’au XXe siècle.

Exposition itinérante
5 avril au 31 mai 2016 à l'Archéopôle d'Aquitaine

L'âge d'or du Fumélois

Dès le XVe siècle, les ressources minérales, hydrologiques et forestières de ce territoire favorisent l’implantation d’activités industrielles hydrauliques.
La construction de l’usine métallurgique de Fumel, en 1847, fait entrer la basse vallée du Lot dans l’ère de la Révolution industrielle. Les enjeux industriels et financiers liés à l’activité métallurgique favorisent l’émergence d’autres activités industrielles comme l’extraction et la transformation des ressources minérales locales.

L’arrivée de grands industriels à l’usine de Fumel et la modernisation en permanence de l’outil de production permettent à la Société métallurgique du Périgord de revêtir une renommée nationale et internationale, principalement dans le domaine des canalisations d’eau et de gaz.

L’implantation de la société Pont-à-Mousson au cours des années 1930 amplifie la mutation urbaine et économique de Fumel et de Monsempron-Libos en mettant ces deux villages au service de l’industrie. L’activité sociale et politique locale est désormais indexée sur les intérêts de l’usine métallurgique. C’est alors l’âge d’or du Fumélois : hauts salaires, attractivité économique et dynamisme de la vie sociale.

En 1973, l’usine produit même les grands poteaux de la structure métallique du Centre Beaubourg à Paris.

Pourtant, le destin du Fumélois bascule en 1970

Les crises pétrolières, les mutations industrielles de la sidérurgie et les stratégies financières fragilisent l’usine et amorcent le déclin du bassin industriel fumélois.

 

La visite est libre du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h30.
Lieu : Archéopôle d’Aquitaine – Université Bordeaux Montaigne – 8, esplanade des Antilles, 33607 - Pessac cedex (Ligne B du tram, arrêt UNITEC).

Contact : Sonia Syllac, chargée de communication, valorisation et médiation scientifique - 05 57 12 47 61 – sonia.syllac@u-bordeaux-montaigne.fr

Commissaire scientifique : Vincent Joineau

Mécène : Groupe Saint Gobain

Ausonius est une Unité Mixte de Recherche (UMR 5607) associant des chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant dans les deux domaines de l'Antiquité et du Moyen-Age et qui couvre de ce fait une vaste aire chronologique allant de la protohistoire à la fin du XIVe siècle. Le laboratoire comprend des historiens (dont plusieurs épigraphistes et numismates), des historiens de l'art, des archéologues et des spécialistes des textes anciens (latinistes et hellénistes). En savoir +

Visite de l'exposition en photos

Photos : Sonia Syllac

footer-script