"Le crime au féminin". Infanticide, justice et société en Auvergne au début du XIVe siècle - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

"Le crime au féminin". Infanticide, justice et société en Auvergne au début du XIVe siècle

Séminaire de Johan PICOT, post-doctorant en histoire médiévale (Institut Ausonius)

La nuit de l'Épiphanie 1336, le village de Beaumont, en basse Auvergne, est le décor d'un des crimes les plus réprouvés et la source d’un émoi populaire tragique puisqu’il s’agit d’un infanticide. Les chefs d’accusation énumérés au début de l’enquête sont d’ailleurs sans équivoque. Le juge relate ainsi comment : « la dicte Bone, meres du dit Estiene, en la dicte sa chanbre, mehue de mauvays corage et de mal esperitx, avec un costel navra en quatre lieus le dit Estiene, son fil, pourmi son col et li copa la gueule et le tua a mort ». Outre son aspect abominable, ce sont les conditions qui entourent le meurtre qui retiennent l’attention : le forfait a été prémédité, perpétré de nuit, dans les appartements familiaux, dans le but d’assouvir une vengeance conjugale et a conduit la mère homicide au suicide ; autant d'éléments qui retiennent l'attention et méritent réflexion...

Voir le planning des séminaires d'Ausonius

footer-script