Carnyx, le mythe lui va si bien. L'objet, l'icône, l'histoire - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Carnyx, le mythe lui va si bien. L'objet, l'icône, l'histoire

Séminaire de Serge LEWUILLON (Techniques de l'Archéologie en Europe & Valorisation des Patrimoines en Europe - SUFTLV-UPJV - Université de Picardie Jules Verne)

Depuis la découverte de Tintignac, les reconstitutions du carnyx ne quittent plus la scène médiatique. Comme si les archéologues tenaient avec cet objet le chaînon manquant entre les textes antiques, l’histoire classique, la culture gauloise et l’archéologie protohistorique ; comme si ces pratiques complémentaires étaient susceptibles de résoudre le vieux conflit entre l’histoire et l’archéologie.
    En réalité, ces discours ne sont pas congruents, chacun ayant un objet différent : l’iconographie traite de l’idéologie tropaïque et de la romanisation ; l’histoire, de l’expansion des Celtes orientaux ; les monnaies, de la symbolique du pouvoir en Gaule ; l’archéologie, de la variété stylistique de l’objet. Quant aux textes antiques, ils ne parlent nulle part du carnyx : prétendre le contraire n’est qu’une pétition de principe.
    En l’état, ni le dossier ancien, ni les récentes découvertes ne rendent compte de la fonction véritable de l’objet. Le carnyx demeure un topique barbare, qui nous en apprend plus sur la fabrique de l’historiographie gauloise que sur lui-même. C’est dans l’élargissement de la problématique aux « Celtiques périphériques » qu’on cherchera de nouvelles explications.

Voir le planning des séminaires d'Ausonius

footer-script