Net-activisme et territoire : quelles méthodes numériques pour les soft data ? - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Net-activisme et territoire : quelles méthodes numériques pour les soft data ?

Séminaire GRANIT à 10h, Maison des Suds

Présentation  

En 2015, le GRANIT poursuit son cycle de séminaires sur le thème "Internet comme terrain" afin d’aborder sous un angle méthodologique et interdisciplinaire, les usages potentiels des données du web dans les études territoriales.
Dans ce cadre, Marta Severo sera invitée jeudi 29 janvier 2015 (10h-12h30, salle des stages de la Maison des Suds) pour présenter une partie de ses travaux avec une intervention intitulée : "Net-activisme et territoire : quelles méthodes numériques pour les soft data ?".
Cette présentation vise à résumer le parcours qui a conduit Marta Severo à proposer une nouvelle définition de la notion de "soft data". Ces dernières, appelées "soft" en opposition aux "hard data" traditionnelles produites par les établissements statistiques et fournisseurs institutionnels tels que Eurostat ou l’Insee, représentent des données d’un nouveau type, issues principalement du Web 2.0 (Facebook, Twitter, flux RSS…) dont le traitement fait émerger de nombreux enjeux méthodologiques.

Marta Severo est maitre de conférence en sciences de l'information et de la communication à l'université de Lille 3. Elle anime le groupe de travail "Internet et Territoire" du GIS CIST (Collège International des Sciences du Territoire).

footer-script