Cinepop 50, dernier colloque avant clôture - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Manifestations scientifiques

Cinepop 50, dernier colloque avant clôture

Lumière sur le cinéma populaire français des années 50

10 au 12 décembre 2014 - MSHA - Pessac

Il y a 3 ans débutait le programme Cinepop 50, co-porté par l’Université Bordeaux Montaigne, l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 et financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). Revenons sur ces trois années de travail avec Geneviève Sellier, co-responsable du programme et Gwénaëlle Le Gras, responsable d’un des axes de recherche, toutes deux enseignantes-chercheures en cinéma à l’Université Bordeaux Montaigne.

Qu'est-ce qui vous a amené à créer ce programme de recherche sur le cinéma populaire dans la France d'après-guerre de 1945 à 1958 ?

Geneviève Sellier :
Les recherches sur le cinéma populaire et en particulier sur celui de l’après-guerre souffrent en France d’un grave déficit, dû au privilège accordé depuis la Nouvelle Vague au « cinéma d’auteur » qui est trop souvent considéré comme le seul objet de recherches légitime, sans prendre en compte la question des publics, à l’encontre de ce qui se fait dans les universités anglo-saxonnes par exemple. Nous proposons d’étudier le cinéma populaire et sa réception dans les magazines spécialisés que nous avons indexés sur une base de données numérique.

Combien d'enseignants-chercheurs et autres acteurs sont associés à ce programme et dans quels domaines ?

Gwénaëlle Le Gras :
Le programme réunit une quinzaine d’enseignant.e.s-chercheur.e.s titulaires en France et en Grande-Bretagne, et deux post-doctorant.e.s pris.e.s en charge par le programme, auxquels s’ajoute une douzaine de chercheur.e.s jeunes et confirmé.e.s de diverses universités françaises et européennes qui ont participé ponctuellement au programme. Le service commun de documentation et les services informatiques de l’Université Bordeaux Montaigne ainsi que la Cinémathèque Universitaire de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3 ont mis leurs compétences et leurs ressources au service de ce programme. 

Qu'est-ce que Cinepop 50 laissera à la postérité ?

Geneviève Sellier : 

D’une part une base de données d’indexation des magazines populaires de l’après-guerre, qui sera dès 2015 en accès libre.
D’autre part, un ouvrage collectif et cinq numéros spéciaux de revues scientifiques françaises et étrangères (cf. références des ouvrages en bas d’article)

Que faut-il retenir des genres et des stars du cinéma de cette époque ?

Gwénaëlle Le Gras :

Les genres les plus populaires du cinéma français de l’après-guerre sont la comédie, le film musical, le policier et le film à costumes.
Les stars populaires au sens du box office sont plutôt masculines : Fernandel, Jean Gabin, Bourvil, Jean Marais, Bernard Blier, Pierre Brasseur, Pierre Fresnay, Eddie Constantine, Luis Mariano, Gérard Philipe…
Mais les stars féminines font aussi les beaux jours des magazines : Michèle Morgan, Martine Carol, Edwige Feuillère, Danielle Darrieux, Micheline Presle, Viviane Romance, Danièle Delorme, Françoise Arnoul, Brigitte Bardot, Jeanne Moreau…


Ce colloque marque la fin de Cinepop 50, envisagez-vous de poursuivre et de quelle manière ?

Geneviève Sellier :
Ce programme a permis de mettre en lumière des sources nouvelles qui peuvent renouveler profondément l’étude des usages ordinaires du cinéma, en particulier le courrier des lecteurs des magazines populaires, qui sont la seule trace d’une cinéphilie au féminin pendant cette période.
L’étude des goûts populaires et leur évolution, l’étude des stars, de leur impact social et de leur spécificité nationale : voilà deux chantiers que nous avons ouverts et qu’il faut poursuivre.


Propos recueillis par le service communication, le 19 novembre 2014

Cinémas et cinéphilies populaires dans la France d’après-guerre 1945-1958
Colloque ouvert à tous les publics
10 au 12 décembre 2014

Maison des Sciences de l’Homme d‘Aquitaine,
Domaine universitaire, Pessac
Salle Jean Bordes

Télécharger le programme du colloque

En savoir plus sur les publications
  • Théorème n°20, "Voyez comme on chante ! Films musicaux et cinéphilies populaires en Franc" (1945-1958)", sous la direction de Sébastien Layerle et Raphaëlle Moine, novembre 2014.
  • Théorème n°22 « Le film français (1945-1958) : rôles, fonctions et identités d'une revue corporative », sous la direction de Laurent Creton, Kira Kitsopanidou et Thomas Pillard, début 2015.
  • Studies in French Cinéma début 2015, vol. 1 : « Le cinéma populaire et ses usages » éditrice invitée : Geneviève Sellier.
  • Contemporary French and Francophone Studies : Sites, janvier 2015, vol.1 : « les stars et le star-système dans la France d’après-guerre », éditrices invitées : Gwénaëlle Le Gras et Geneviève Sellier.
  • Études cinématographiques n°76 : « Cinéphilies populaires » dirigé par Laurent Jullier, Paris, Minard/Garnier, sept. 2015.
  • Publication du colloque final, Nouveau monde éditions, juin 2015, sous la direction de Gwénaëlle Le Gras et Geneviève Sellier.

Retrouver toutes les infos sur cinepop50.fr

footer-script