À la pêche aux données scientifiques ! - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Diffusion des savoirs

À la pêche aux données scientifiques !

Exemple de classement dans les tiroirs : neurocrânes. Cliché Sonia Syllac

Une collection de référence pour l’étude des restes osseux de poisson

Le service « Mobiliers archéologiques » de l’institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS) accueille au moyen d’une convention de dépôt, un remarquable référentiel d’ichtyofaune, encore méconnu par une partie de la communauté scientifique.


Utilisation du référentiel par B. Ephrem pour l’identification des ossements archéologiques. Cliché Marielle Bernier
Fruit d’un travail de 10 ans réalisé par Brice Ephrem, archéo-ichtyologue en post-doctorat LabEx Sciences archéologiques de Bordeaux, ce référentiel osseux est un outil indispensable utilisé pour la recherche et la formation des étudiants.
Un moyen de constituer le référentiel : pêcher soi-même ! (Brice Ephrem à Délos) Cliché équipe projet DELAT

Composée de squelettes d’espèces actuelles, la collection rassemble 171 spécimens pour 84 espèces différentes. Actuellement en Nouvelle Aquitaine, ce référentiel est le plus important sur les poissons marins issus du littoral atlantique et, dans une moindre mesure, de Méditerranée. La collection est en perpétuelle augmentation grâce aux collaborations nouées avec des poissonniers, des pêcheurs et des scientifiques (IRSTEA).

Au cœur du travail de l’archéo-ichtyologue

Après le tamisage à maille fine (1mm) des prélèvements de sédiments, le scientifique effectue un tri puis compare les ossements retrouvés avec le référentiel. La détermination spécifique (genre ou espèce) lui donne ainsi l’information sur les poissons consommés durant l’occupation d’un site archéologique ou à l’échelle d’une région.

Unique en Nouvelle-Aquitaine


Collection de référence en dépôt à Ausonius. Cliché Sonia Syllac
Dans le cadre du LabEx LaScArBx et afin de conforter la place du site bordelais comme une référence en archéozoologie, une collaboration avec l’UMR PACEA est à l’étude. Cette mutualisation permettrait d’élargir la période chronologique étudiée (de la Préhistoire au Moyen-Âge) mais aussi la zone géographique à travers le développement du référentiel sur des espèces d’eau douce et des Antilles.

La constitution de ce référentiel adapté à l’ichtyofaune de la façade atlantique vient s’ajouter à ceux plus important déjà existants en France : par exemple ceux du MNHN (UMR7209) de Paris, du CEPAM (UMR7264) de Nice, du CCJ (UMR7299) d’Aix-en-Provence, du laboratoire ASM (UMR5140) de Montpellier et du CRAVO à Compiègne.

 

 

 

 

Contact : Sonia Syllac  Chargée de valorisation, communication et médiation scientifique Institut Ausonius (UMR 5607 - CNRS/Université Bordeaux Montaigne)

 

 

 

footer-script