Thomas, un diplômé à Shanghai - Université Bordeaux Montaigne

Orientation - insertion

Thomas, un diplômé à Shanghai

Thomas Meriaux a étudié le chinois et l'anglais au sein de la filière Langues étrangères appliquées de l'Université Bordeaux Montaigne. Il travaille à Shanghai depuis un an et encourage les étudiants à expérimenter études, stages et expériences professionnelles à l'étranger.
Entre travail et vie quotidienne, il nous fait partager sa vie à Shanghai.

Rencontre avec un Alumni

Quel a été votre parcours universitaire ?

J’ai eu un long parcours universitaire qui a commencé en 2003, licence et master de biologie. Après une « révélation » d'un séjour d'études à l'étranger qui m’a conduit vers la Chine dans un premier temps pour ensuite passer à ma licence d’Anglais-chinois spécialité marketing.

Et votre parcours professionnel ?

Comme tous les étudiants j’ai enchainé les jobs d’été avant de vraiment commencer ma carrière après la fin de mes études en 2014 où j’ai été recruté par l’entreprise où je suis maintenant, Chinese tourist agency, une start up faisant du marketing digital.

J’ai rapidement eu la possibilité d’avoir des responsabilités, sans avoir fait de master : 

  • Ressources humaines
  • Management d’équipe
  • Gestion de projet
  • Relation client
  • Participation à des événements professionnels (salons cosmétiques)
  • Etudes de marché
  • Développement du portefeuille client
  • Relation presse.

On m’a donné les responsabilités et ça a été a moi de faire mes preuves. Le chinois et l’anglais ont beaucoup aidé.

Que vous ont apporté vos études en LEA à l'Université Bordeaux Montaigne ?

Une bonne connaissance de la Chine, de bonnes bases de chinois qui se sont avérées essentielles dans ma vie de tous les jours. Même si la licence LEA ne permet pas de véritablement se spécialiser dans un domaine, ça a été un bon moyen de devenir polyvalent et de toucher à un certain nombre de disciplines qui m’étaient inconnues avant mon diplôme : le marketing bien sûr, la communication, les ressources humaines. Le stage a aussi été un bonus pour avoir une première expérience professionnelle et vraiment apprendre.

Pourtant je pense que ce qui m’a apporté le plus c’est la possibilité de partir dans le pays de son choix pour améliorer ses compétences linguistiques. Je suis parti à Xi’an pour une année, qui m’a permis de beaucoup améliorer mon chinois et ma compréhension de la culture chinoise.

Depuis quand vivez-vous à Shanghai ? Comment se passe votre vie là-bas ?


Pudong, jardin Yuyuan, pavillon de la Chine, rue de Nankin et Bund.
Cela fait un an que je suis à Shanghai, ce qui a été le plus déroutant c’est la façon de parler des Shanghaien, une façon de vivre radicalement différente de ce que l’on peut voir en France à laquelle il faut s’adapter. Ce qui m’a le plus surpris c’est quand je suis parti en voyage en Mongolie intérieure ainsi qu’au fin fond du Guizhou. Shanghai est plus une ville cosmopolite qu’une vrai ville chinoise, l’adaptation y est donc beaucoup plus facile. 

J’ai une vie trépidante, où j’ai eu beaucoup de surprises, bonne ou mauvaise : rester bloqué un mois à Hong Kong suite à des problèmes de visa mais d’un autre côté avoir la chance de participer à l’un des plus grand salons professionnels de cosmétiques, rencontrer des journalistes, participer à des events VIP, aller boire un verre avec des amis au sommet d’un hôtel de luxe etc… 

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants souhaitant suivre votre voie ?

Je leur conseillerai de bien entretenir leur chinois, de s’immerger dans la culture chinoise et de rester ouvert à toutes les opportunités car on ne sait jamais ce qui peut arriver. La Chine est un pays qui surprend toujours, surtout quand on commence à se dire qu’on a tout vu !

Et surtout, surtout, n’ayez pas peur de vous lancer !

Contacter Thomas Meriaux sur Linkedin
En savoir plus sur la licence LEA anglais-chinois
En savoir plus sur les études et les stages à l'étranger
Découvrir l'association qui promeut la filière LEA auprès du monde professionnel : LEAd the way groupe Facebook

Propos recueillis par le service communication.

footer-script