Sur les traces des romains : reconstruire les voies romaines à l’ère du numérique - Université Bordeaux Montaigne

École doctorale - Manifestations scientifiques

Sur les traces des romains : reconstruire les voies romaines à l’ère du numérique

Pause sous la pluie au monastère de Stična (Slovénie) durant le chemin d’Aquilée à Belgrade. Cliché de Roberto Incerti

Dans le cadre des formations d’excellence proposées par l’Ecole Doctorale Montaigne - Humanités, Sara Zanni, post-doctorante à l’Institut Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne/CNRS), présentera son projet de reconstruction de l’un des principaux axes routiers de l’empire romain.

RecRoad : reconstruire les voies romaines dans un monde numérique

Le mardi 5 décembre 2017, de 9h30 à 11h30, l’ancien tracé de l’itinéraire romain d’Aquilée (Italie) à Singidunum (Belgrade, Serbie) sera dévoilé au sein de la Maison de la recherche (MLR001). 

Depuis février 2016, Sara Zanni, spécialiste en archéologie romaine, est lauréate d’une bourse Marie Skłodowska-Curie afin de mener à bien le projet RecRoad.


Présentation du projet RecRoad à Sremska Mitrovica (Serbie). Cliché de Ljiljiana Muždeka
Pour arriver à une reconstruction du paysage antique, toutes les sources disponibles ont été utilisées avec une approche interdisciplinaire. L’analyse des sources littéraires et épigraphiques a été complétée par l’utilisation de techniques spatiales et de télédétection notamment grâce aux images satellitaires de l’European Space Agency. Le résultat est une base de données géographique qui sera publiée sur le nouveau portail IllyrAtlas, projet développé au sein de l’Institut Ausonius et dirigé par le professeur Francis Tassaux.

 

Pendant 27 jours, elle a suivi les traces des romains sur 830 km


Carte globale de reconstruction de l’itinéraire romain d’Aquileia à Singidunum réalisée pour le projet RecRoad. © Sara Zanni.


Pendant les prospections de terrain, borne milliaire située à Ivančna Gorica (Slovénie). Cliché d’Alessandro De Rosa
La valorisation du projet de Sara Zanni a été abordée de manière assez originale. En complément des 6 communications et du colloque de clôture "Tiens bien la route" qui a lieu à Ausonius les 29 et 30 novembre 2017, Sara a emprunté l’ancien itinéraire romain à pied. Pendant 27 jours, elle a suivi les traces des romains sur 830
Affiche du colloque "Tiens bien la route !"
km. Ponctué de rencontres diverses et variées, son périple lui a donné l’occasion de confronter l’étude du paysage archéologique avec sa perception du paysage actuel.

 

 

   

Le parcours universitaire de Sara Zanni

Cette aventure européenne autour de l’itinéraire romain et de son impact sur l’environnement trouve ses racines dans le parcours universitaire de Sara. Avant d’entamer une thèse en 2011, elle choisit de faire une année de professionnalisation dans la géo-technologie adaptée à l’archéologie. Durant ses 3 années de doctorat à l’université de Milan, elle travailla en parallèle au CNR (Conseil National de la Recherche en Italie) sur un sujet porté par les deux institutions, la villa dei Volusii au nord de Rome. Soutenue en 2014, sa thèse l’amena à concevoir une base de données pour la mise en place d’une plateforme de valorisation 3D de la villa. Dans les années 1950, une grande partie de cet édifice a été détruit par la construction d’une autoroute. Le projet numérique devait donc mettre en avant l’incertitude des données en raison de l’absence de vestiges archéologiques.

Contact : Sonia Syllac  Chargée de valorisation, communication et médiation scientifique Institut Ausonius (UMR 5607 - CNRS/Université Bordeaux Montaigne)

footer-script