Samuel Drapeau primé de l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux - Université Bordeaux Montaigne

Distinctions

Samuel Drapeau primé de l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux

Basilique Saint-Michel de Bordeaux - Cliché Samuel Drapeau - 2016

Le 14 décembre 2017, l’Académie Nationale des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux a remis le Prix d’histoire Arlette et Charles Higounet à Samuel Drapeau, jeune docteur en histoire de l’art médiéval.

Ce prix couronne l’auteur d’une thèse ou d’un travail de recherche sur le Moyen-Âge, dans la lignée des travaux du professeur Charles Higounet. Doté par la Fondation éponyme créée à cet effet, le prix d’histoire 2017 récompense la thèse de Samuel sur « L’église Saint-Michel, la fabrique d’un monument. Étude historique, artistique et archéologique ».


Photo : Marguerite Stahl

La première étude exhaustive sur la basilique Saint-Michel


Nef de la basilique Saint-Michel de Bordeaux, vue vers l'ouest - Cliché Samuel Drapeau
Mené sous la direction du professeur Philippe Araguas, Ausonius (UMR 5607 Université Bordeaux Montaigne), son travail a comblé le manque d’études exhaustives sur cet édifice. Paradoxalement, malgré sa forte empreinte sur le paysage bordelais, l’histoire de l’église restait en partie méconnue.

La lacune des sources historiques emmena  Samuel Drapeau à établir une critique d’authenticité à la fois sur le bâti d’époque médiévale et sur les restaurations postérieures. À travers l’histoire urbaine, il proposa une chronologie de la construction de l’église tout en présentant une réflexion sur ses usages et ses usagers.

De l’étude architecturale …

La soutenance de sa thèse en octobre 2016 clôture son parcours d’historien de l’art à l’Université Bordeaux Montaigne. Avant de s’orienter vers l’architecture gothique de l’église Saint-Michel en Master 2, Samuel rédigea l’année précédente un mémoire sur l’hôpital Saint-Jacques de Bordeaux. Il ne subsiste aujourd’hui de cet établissement qu’une chapelle ceinturée dans un pâté de maisons de la rue du Mirail, prolongement de la vieille rue "St James" où passaient les pèlerins de Compostelle.

À la suite du contrat doctoral, obtenu entre 2010 et 2013, Samuel a donné des cours d’histoire de l’art médiéval en tant qu’attaché temporaire d’enseignement et de recherche (A.T.E.R.), à mi-temps en 2013-14 puis à temps plein en 2014-15.

… à l’École d’architecture de Bordeaux

Depuis septembre 2017, Samuel enseigne à l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux (ENSAPBx). Maître-assistant associé, il dispense des cours d’histoire et culture architecturales et encadre des étudiants de master. Il demeure néanmoins affilié à l’Université Bordeaux Montaigne comme chercheur de l’UMR Passages et chercheur associé à l’institut Ausonius.


À gauche : Étude et campagne photographique du clocher de l'église Saint-Pierre de Marennes (17) - Alexandre Paléologue - À droite : - Étude et campagne photographique du clocher de l'église Saint-Pierre de Moëze (17) - Crédit photos : Alexandre Paléologue

Parallèlement à son cursus universitaire, Samuel Drapeau s’implique fortement dans l’association culturelle Tout Art Faire. Membre actif depuis 2011, il siège au bureau en tant que secrétaire depuis 2013. À travers des actions de médiation grand public (visites, conférences et afterworks patrimoine), l’association porte une attention particulière à la valorisation des travaux de jeunes chercheurs.

 Contact : Sonia Syllac  Chargée de valorisation, communication et médiation scientifique Institut Ausonius (UMR 5607 - CNRS/Université Bordeaux Montaigne)

 

 

footer-script