La germaniste Mathilde Lerenard est lauréate du prix Pierre Grappin 2017 - Université Bordeaux Montaigne

Distinctions

La germaniste Mathilde Lerenard est lauréate du prix Pierre Grappin 2017

Elle a reçu ce prix pour la thèse qu'elle a soutenue à l'Université Bordeaux Montaigne. La cérémonie de remise du prix a eu lieu le 7 décembre 2017 à l'université de Paris-Sorbonne.

Après deux années en classes préparatoires au lycée Chateaubriand de Rennes, Mathilde Lerenard a poursuivi ses études en études germaniques à l’Université Bordeaux Montaigne.
Agrégée d'allemand depuis 2010, elle obtenu un contrat doctoral en 2012. Dans ce cadre, elle a effectué ses travaux sous la direction de Jean Mondot au sein de l’École Doctorale Montaigne-Humanités et de l’équipe d’accueil SPH (Sciences, Philosophie, Humanités).
Après de nombreux séjours de recherche en Allemagne (Berlin, Potsdam, Halle), elle a soutenu sa thèse, intitulée "Théories et pratiques éducatives dans le Berlin des Lumières : l’oeuvre de Friedrich Gedike (1754-1803)" en septembre 2016. Consulter le résumé de celle-ci.
Parallèlement à ses activités de recherche, elle a enseigné en tant que monitrice puis ATER au département d’études germaniques de l’université.

Attribué par un jury international, le prix Pierre Grappin récompense tous les ans une thèse de doctorat portant sur le domaine germanique (littérature, civilisation, histoire, littérature comparée, philosophie, etc.).

footer-script