Images sur la violence, des gravures de Goya au pop collagiste - Université Bordeaux Montaigne

Culture

Exposition « Images sur la violence, des gravures de Goya au pop collagiste » par César-Octavio Santa Cruz.

Du 28 novembre au 9 décembre 2016
Hall administratif de l'Université Bordeaux Montaigne


Le propos de l'exposition 

Goya a été un témoin des désastres de la guerre en Espagne, conséquence de l’invasion napoléonienne. Les œuvres de cette exposition mettent en relation des estampes et des tableaux de l’artiste originaire de Fuendetodos (Espagne), réalisés durant cette période et qui dénoncent la violence de la guerre tel que le fameux Trois Mai et sa série des Désastres de la guerre, avec d’autres images représentant aussi la violence.

                                        

Technique et réalisation        

Extraites de diverses sources et époques (photos de presse, faits divers, chefs-d'œuvre), les images sont transposées par le biais de la peinture et de la sérigraphie et se juxtaposent, comme dans un collage, au sein d’un ensemble fragmenté qui est pourtant unifié par l’application d’un style visuel unique, celui du Pop’art. Le dialogue entre ces images nous fait concevoir la violence comme un phénomènehistorique qui se répète, mais aussi prendre conscience de la violence du monde dans lequel nous vivons.

  

César-Octavio Santa Cruz

Né à Lima en 1981, César-Octavio Santa Cruz vit depuis l’année 2000 à Bordeaux, ville dans laquelle il a suivi des études d’arts plastiques à l’université Bordeaux Montaigne, en obtenant le grade de Docteur en Arts en 2013. Depuis 2002, il participe à diverses expositions collectives et individuelles en France et à l’étranger.
Issu d’une famille d’artistes, il se consacre à la peinture depuis son plus jeune âge. Dans ses œuvres, il met en relation l’esthétique pop avec les icones et les symboles de l’imaginaire populaire péruvien mais aussi avec d’autres univers culturels tels que l’européen ou la culture de masse américaine. 

Ses œuvres touchent à des sujets d’actualité comme la violence ou la discrimination raciale mais aussi à des thèmes plus intimes tels que la famille. Par ailleurs, il s’est spécialisé depuis quelques années en sérigraphie et anime périodiquement des ateliers de découverte ou initiation à cette technique sur Bordeaux. 

footer-script